fbpx

Solo Insolent # 10 : Falang Noise – Emmanuel Siachoua

Les musiciens invités sont rémunérés pour leur performance, alors… faites un don (et achetez des disques !)

Accéder à la collection Solos Insolents 

Falang Noise (Emmanuel Siachoua) en Solo Insolent

Falang Noise (Emmanuel Siachoua)

En même temps que ses études de guitare au conservatoire, Emmanuel Siachoua fonde Kunamaka et se forme au métier de compositeur-interprète. Ce groupe de rock fera 3 albums studio et 180 concerts en France et Europe de l’est, allant jusqu’à Istanbul et Saint-Pétersbourg.

 Au cours de ces années, il pratique la basse électrique, le clavier, la guitare, les synthétiseurs, se forme à la MAO et participe à de nombreux projets artistiques qui vont l’amener sur un terrain plus expérimental. Ces nouvelles envies se concrétisent par la création du trio Ultra Zook, qui parcourt l’Europe et a enregistré quatre disques, et l’intégration en tant que quatrième membre du groupe Kafka, avec qui il expérimente le travail avec la danse, l’image animée, le ciné-concert, l’improvisation.

 Aujourd’hui, Emmanuel multiplie les collaborations artistiques (Vincent de la Vénère, Régine Cirotteau, Cie La Transversale, …) et pratique de nouveaux instruments, notamment traditionnels qu’il a ramené d’un long séjour au Laos (flûte, orgue à bouche, clarinette, …). Il enregistre et produit des albums et gère un label de disques vinyles, Gnougn Records.

Ses derniers projets de création en date sont : Substanz, un duo avec le multi-instrumentiste François Arbon, qui travaille sur les matières sonores et visuelles avec le concours du concepteur-programmeur François Blondel, dans une esthétique électro instrumentale ; Falang Noise, un solo de musique techno où il séquence quatre synthétiseurs analogiques et une boite à rythme ; Ramdam Fatal, septet au centre duquel le trio Ultra Zook est entouré de musiciens issus du trad et du jazz, qui utilise le matériau traditionnel pour créer un bal diabolique.

 

 

 

 

On parle des Solos Insolents dans la presse :

logo Libération

Solo Insolent, l’émission live mensuelle à suivre sur notre site. DEPUIS MAI 2020, captation et diffusion de concerts en direct du grenier de Lionel Martin.

Invité par le Festival La grande côte en solitaire en avril 2020, Lionel Martin, saxophoniste, compositeur et fondateur du label Ouch ! Records, propose un concert live confiné. Il joue et enregistre devant ses vinyles. Son fils Lucien Martin jeune réalisateur (Nalu Films Production) le filme en haute résolution. Germe l’idée de profiter de ce dispositif pour enregistrer live d’autres musiciens du label ou proche de l’univers Ouch ! No Borders, diffusés en streaming sur le site.

Enregistrer, filmer, diffuser un solo par mois, en condition live c’est faire circuler et entendre l’inattendu inentendu. Envie de créer du lien, contribuer à faire découvrir les richesses, la différence, la singularité de chaque être musicien.

Les musiciens invités sont rémunérés pour leur performance grâce à l’implication des auditeurs qui pourront participer, à hauteur de leur souhait, au « chapeau » virtuel, via helloasso.com

Solo insolent entre en résonance avec le travail du label Ouch ! Records qui a toujours annoncé la couleur… No Borders !

Solo Insolent une fois par mois, les dimanches à 18 heures, en direct sur notre site !

 

Abonnez-vous à la newsletter

Pour ne rien manquer de notre actualité...

Vous êtes inscrit !

Share This