Louis Sclavis Sextet – Ellington on the air

Louis Sclavis Sextet

Sorti en 1992, Django d’or 1993 dans la catégorie « Meilleur disque de jazz français de l’année », le disque était épuisé et introuvable. Ouch ! Records le propose pour la première fois en vinyleVoulu comme une suite à sa création en sextet en hommage à Duke Ellington pour le Festival de Jazz de Paris, le disque est enregistré aux Gimmick Studio, à Yerres en 1991. Au coté de Louis Sclavis : Yves Robert (trombone), Dominique Pifarély (violons acoustique & électrique), François Raulin (piano, claviers), Bruno Chevillon (contrebasse) et Francis Lassus (batterie).
Ellington on the air est beaucoup plus qu’un simple hommage à Duke Ellington : c’est une véritable recréation. Comme Louis Sclavis le rappelle lui-même : « Ni parodie, ni embaumement, mais présence, point de départ, fil conducteur, inspirateur ».

« Ce sextet avec lequel nous avons créé deux programmes et joué pendant près de dix ans a représenté pour moi une formation idéale, tant par son instrumentation que par la personnalité des musiciens.
Si le deuxième projet « Les violences de Rameaux » est toujours disponible sur le label ECM, le premier en revanche, « Ellington on the air », n’a jamais été réédité et est aujourd’hui introuvable, d’où mon envie de le faire entendre à nouveau.
J’ai toujours ressenti une proximité avec la musique et le son de l’orchestre de Duke Ellington ; ses suites en particulier m’ont, comme les symphonies de Beethoven, raconté dès l’enfance des histoires familières.
C’est naturellement que m’est venue cette envie de me confronter à sa musique et d’en parler, à l’époque, à André Francis qui m’a suivi dans ce projet dans le cadre du Festival de Paris.
Quand Lionel Martin m’a demandé si je voulais, à l’occasion, lui proposer un projet pour ses éditions de disques vinyles, j’ai pensé à cet enregistrement qui s’accorde tout à fait à une réédition sur ce support.
Philippe Tessier Ducros, qui avait réalisé l’enregistrement, l’a remasterisé d’une façon remarquable, le son est bien meilleur que sur le cd de 91, et ce seul travail justifie pleinement la ressortie de ce disque. 
C’est un grand plaisir pour moi de continuer à faire vivre ce projet après l’avoir beaucoup joué pendant des années dans de nombreux pays et de nombreux festivals, et une manière de rester en musique avec ce merveilleux sextet et ces musiciens interprètes et compositeurs de talent. »

Louis Sclavis

 

Django d’or 1993 dans la catégorie « Meilleur disque de jazz français de l’année », l’album Ellington on the air du Louis Sclavis Sextet, édité sur le label IDA de Philippe Vincent, voit à nouveau le jour. Ces partitions d’orfèvres autour de l’univers du Duke, composées et servies par des instrumentistes hors pairs, furent enregistrées aux Gimmick Studio, à Yerres en 1991. Remasterisé magistralement, l’enregistrement sort en vinyle en 500 exemplaires, sur le nouveau label prometteur Ouch ! Records..

Catherine Carette – Fip

Acheter Ellington on the air