Mario Stantchev en solo – Musica sin Fin

Musica sin fin, le premier album solo de Mario Stantchev, est sorti ce 19 avril 2019 sur les labels Cristal Records et Ouch ! Records fondé par le saxophoniste Lionel Martin. C’est à Lionel Martin, justement, qu’on doit ce disque. Ensemble ils ont enregistré, en 2016, Jazz Before Jazz, variations autour du compositeur américain du XIXe siècle Louis Moreau Gottschalk, largement salué par la presse, aussi bien jazz que classique.

Depuis cinq ans, ils travaillent ensemble de manière très constante et intense. Lionel Martin a appris ainsi à connaître des pans entiers de l’art de Mario Stantchev, laissés le plus souvent dans l’ombre, dans l’intimité de son rapport au piano. Peut-être est-ce pour cela qu’il n’a encore jamais fait de disque solo – alors qu’en live, jouer solo, il adore ça ! Lionel a donc eu l’idée d’inviter Mario à enregistrer en toute liberté tandis que lui se chargerait de sélectionner les morceaux qui figureraient sur l’album.

« Mario m’a livré quatre heures de musique, j’ai fait une sélection qui allait dans le sens de la poésie, de l‘émotion, de la fragilité. Mario a un sens du son, un toucher, qui, allié à son sens de la mélodie et de la manière de l’harmoniser, fait oublier que la musique est musique. On entre dans une autre dimension… C’est cela que je voulais que les gens ressentent… La finesse, l’extrême délicatesse et l’attention aux autres, voilà ce qu’est Mario pour moi. Ce disque n’est pas que le reflet de l’immense pianiste qu’il est, c’est un disque plein d’humanité, de complexité simple, de pure vie et partage… Avec Mario la musique n’est jamais finie… vous pouvez arriver chez lui tôt le matin, tard le soir, vous entendrez toujours dès le palier sonner son Bösendorfer… Nous n’avons pas enregistré avec son fidèle piano compagnon, préférant privilégier le studio et confier l’enregistrement à l’immense ingénieur du son qu’est Gérard de Haro.

Lionel Martin

« Les douze morceaux de “Musica Sin Fin” sont si enveloppants qu’il est difficile d’en abandonner l’écoute. C’est rare. Mario Stantchev nous en donne ici magnifiquement l’occasion. »

Pierre de Choqueuse – Blog de choc