Benoît Keller

Né en 1974 à Chalons/Saône

Suite à trois années d’études à L’IMFP (Institut Musical de Formation Professionnelle, Salon-de-Provence 13) où il travaille la basse électrique et le jazz avec des professeurs tels que Michel Zenino, André Franco, Gildas Boclé, Brian Bennett, il accède en 1996 à l’âge de 21 ans au département jazz du conservatoire de Chalon-sur-Saône.
Il étudie alors la contrebasse aux cotés de Michel Martin, Pierre Sylvan, Yves Rousseau et obtient une médaille d’or dans la discipline en juin 1998.

Il se produit alors dans diverses formations de jazz en région Chalonnaise, notamment dans le trio Slate aux côtés de Will Menter, en duo avec le clarinettiste Nicolas Fargeix, avec le Big-Band Chalon Bourgogne.

Il se produit actuellement avec le trio résistances aux cotés du batteur Bruno Tocanne et du saxophoniste Lionel Martin, et participe activement aux créations du réseau imuZZic, en compagnie de Catherine Delaunay, Lionel Martin et Bruno Tocanne (invités : Denis Badault, Sophia Domancich, Patrick Charbonnier, Frédéric Roudet, Xavier Garcia, Lucia Recio…), joue en trio avec Jacky Lignon (accordéon) et Catherine Delaunay (clarinettes)…joue dans le trio Slate de Will Menter sélectionné pour « Jazz migrations 2005 » par l’AFIJMA.

Il est à l’origine d’une création en quintet au Festival Jazz à Couches 2002, réunissant, outre Lionel Martin et Bruno Tocanne, le guitariste Serge Lazarevitch et le tromboniste bulgare Gueorgui Kornazov. Cette formation a ensuite été missionnée par le Centre Régional de Jazz en Bourgogne.

Il a également côtoyé : Louis Sclavis, Jean-Marc Padovani, Bertrand Renaudin, François Corneloup, Antoine Hervé (concert UMJ La Vilette), Charles Loos, Pierre Tiboum Guignon, Jeff Sicard, Alain Blesing, François Verly, Franck Tortiller, François Laizeau…

Désormais contrebassiste et compositeur affirmé il écume de nombreuses scènes et festivals jazz de l’hexagone. A son actif le festival de Cluny, « jazz à Couches », le festival de Loches, le festival de Reims, le festival de la Villette, Jazz en Scènes… mais aussi le Off Festival de Jazz de Montréal, le festival de Ioannina
( Grèce ), en tournée en Georgie…

 

Discographie Ouch ! Records :

Madness Tenors – Be Jazz for Jazz